Le Journal De Bord D'une parisienne

Jf capricieuse, rigolote, insupportable, ambitieuse, amoureuse, gourmande et future bachelière (mais si vous verrez) raconte sa vie, en long... en large... et en travers... Ses amis, ses amours et ses emmerdes (surtout!) Elle vibre, elle irradie, elle

mercredi 28 février 2007

Remède anti-déprime.

J'ai décidé d'écrire un livre pour les filles de 2007. Celles qui ne sont plus vraiment des enfants, mais pas encore de vraies femmes. Celles qui ne sont plus à l'école, mais pas non plus dans la vie active. Celles que leur maman protège même si elles leur font confiance. Celles qui ont passé l'époque des cheveux gras, mais pas complètement celle de l'acné. Celles qui ont le cul entre deux chaises enfait.
Parce qu'on nous rabache que nous vivons les plus belles années de notre vie, alors qu'il y a de la merde partout. Même quand tout va bien, y'a forcément un truc qui pourri dans un coin et dont l'odeur ne tardera pas à nous chatouiller les narines pour nous rappeler que non, c'est pas si simple.
Parce qu'on a pas encore de rides et qu'on dort 15 heures sans problème on a pas à se plaindre. Parce qu'on fait la bringue et qu'on boit toute la nuit sans gueule de bois le lendemain, on a pas à se plaindre. Parce qu'on a le teint frais et pas un cheveu blanc on a pas à se plaindre. Parce qu'on est "jeunes et en bonne santé" on a pas à se plaindre. Bordel de merde, moi parfois j'ai quand même envie de me plaindre et de dire que ça suffit les embrouilles à deux francs six sous (derien pour l'expression) qui rendent gris le ciel de mes 19 ans (bon, pas encore, certes, mais "on y est  presque les gars, encore un petit effort" (cf.Prof de philo)).
Non, les cours ne sont pas si simples, même si vous qui avez passer le BAC y'a 10, 7, 2 ans ça vous parait pas bien compliqué, sachez que moi, ca me fout trop ("à donf") les pétoches et que NON ce n'est pas qu'une formalité (ça c'est le truc à pas dire à un élève de terminale, pareillement pour "faut vraiment être cruche pour pas l'avoir").
Un nid d'emmerdes cette jeunesse.
En plus j'ai pas mon permis, je me tape donc depuis 15 jours tout Paris sous la pluie à 5h du mat', et l'attente à Tolbiac après avoir vu mon Mayeul avec des zivas qui veulent absolument mon number (ou mon "0.6") parce que quand même je suis trop charmante.

culentredeuxchaises

Posté par Marioune à 01:16 - Elle parle trop... - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Et bien ma cocotte, j'ai hâte de lire ton livre remède anti déprime! Je t'assure ça demande de la patience et plus qu'un coup de tête pour s'y mettre. J'ai essayé mais au bout d'une copie double, et bien ca devient nul, oui oui c'était super au début, mais bon tu te rends compte finalement que ta vie n'est pas si déprimante que ça. Déprimant !

    Posté par Alix, mercredi 28 février 2007 à 15:16
  • Tu verras, mon bouquin sera un best seller, même que t'en auras jamais lu des comme ça, un trop drôle et à la fois si singlant dans lequel je démontrerai par A+B que la vie est une chienne et que si vous étiez pas là, vous tous autant que vous êtes, ce serait une véritable galère pour Petit Filou.
    Bien à toi, ô future lectrice pour qui j'écrirai une page entière about, les parties de jambes en l'air dans les toilettes avec des italiens inconnus au bataillon (bon d'accord t'étais bourrée mais quand même !).

    Posté par Marioune, jeudi 1 mars 2007 à 04:33

Poster un commentaire